Käercher Schlassfrënn

 PATRIMOINE + ART | REVUE TECHNIQUE LUXEMBOURGEOISE 3 | 2019

Agrandi, transformé, abandonné, remis en état, le château de Koerich a vécu une période mouvementée pourêtre définitivement abandonné au début du 19e siècle. Très longtemps une exploitation agricole, puis dépôt d'unentrepreneur, les travaux de stabilisation et de réaménagement sont presque achevés et le nouveau Gréiweschlassse présente aujourd’hui dans son nouveau look, avec des structures contemporaines, une scène recouverte d’unetoile tendue et une illumination sophistiquée , aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’édifice .

 

GRÉIWESCHLASS KÄERCH; LA DESTINÉE CULTURELLE D'UN CHÂTEAU MÉDIÉVAL_

 
 

Le château de Koerich est un château de plaine entourédans le passé de larges douves. Selon des fouillesarchéologiques ayant eu lieu de 2000 à 2003, l'origine dupremier château remonterait à la première moitié du 14esiècle vers 1338. Un document de 1259 cite toutefois déjàun certain Wirich comme seigneur de Koerich. Agrandivers la fin du 15e siècle, le château a trouvé son apparenceactuelle lorsque Jacques de Raville, devenu propriétairedu site en 1580 fit détruire l'ancien palais, bâtimentsombre et fortifié devenu obsolète pour y construire unedemeure noble, style renaissance dont on peut encoreadmirer les fenêtres dans les façades est et ouest ainsiqu'une cheminée imposante portant la date 1585 dans lapartie dite tour de la chapelle. Il ne laissa que les murs defortification extérieurs et le donjon.Les fenêtres extérieures du palais en face de l'église datentd'une rénovation aux alentours de 1728. N'ayant plus étéhabité par les seigneurs eux-mêmes dès la moitié du 18esiècle, le château s'est détérioré peu à peu. Après avoirchangé plusieurs fois de propriétaire, le château, classémonument national en 1938, a été acquis par l'Etat en1985 et ce n'est que par les interventions incessantes desamis du château "Käercher Schlassfrënn”, association sansbut lucratif fondée le 23 septembre 1993 ainsi que parles instances communales de Koerich auprès du ministèrede la culture que ce dernier a été convaincu de s'occuperenfin de l'état lamentable de sa propriété. Il a quand mêmeencore fallu attendre jusqu’en 2009 avant que les travauxde stabilisation et de rénovation démarrent pour de bon.Le résultat des efforts des dernières années tel qu'il seprésente en septembre 2019 est remarquable. C'est sousla férule du Service des sites et monuments nationaux etdu bureau d'architectes Fabeck qu'est né un petit bijou àl'intérieur des murs du château.Des rampes métalliques ont été installées, garantissantun accès sécurisé et sans barrières à presque toutes lesinfrastructures, dont un pavillon contenant une petitebrasserie et les locaux sanitaires. Par un escalier métalliqueen colimaçon, on peut pénétrer à l'intérieur du donjon.Les caves ont été déblayées et rendues accessibles. Ellesse prêtent à des petits spectacles, genre cabaret. Un desjoyaux du projet est cependant la membrane translucidecouvrant l'emplacement de l'ancien palais dont nerestent que les murs extérieurs.Ce lieu a vocation à servir de scène pour y jouer duthéâtre, des concerts, à organiser des réceptions, voireencore des expositions en plein air ou à faire la projectionde films. Le succès des manifestations, qui ont eu lieupendant deux semaines depuis le 13 septembre 2019, enest la preuve. Une autre merveille est la mise en lumière,aussi bien de l'extérieur que de l'intérieur du château, lepoint fort en étant l’illumination de la scène permettantdifférents scénarios à lumière statique ou dynamique.Un des soucis du projet était que les nouvelles installationsne nuisent pas au caractère de ruine du château. Celles-


 
   

ci sont en outre réversibles et pourraient être enlevées,ci sont en outre réversibles et pourraient être enlevées,si besoin en était, sans causer de dégâts à la structurehistorique. A noter également que le château rénovérestera accessible gratuitement aux visiteurs.A l'occasion de l'inauguration du Käercher Gréiweschlass,les Käercher Schlassfrënn ont publié un livre quidonne plein d'informations sur l'histoire du château,ses seigneurs ainsi que sur le projet de stabilisation etde rénovation, la couverture de la scène et la mise enlumière du site. Le livre peut être obtenu à la communede Koerich au prix de 10€ ou par virement de 15€ sur lecompte CCPL LU60 1111 1153 4007 000 des KäercherSchlassfrënn (frais d'envoi inclus).

source : GRÉIWESCHLASS KÄERCH | REVUE TECHNIQUE LUXEMBOURGEOISE 3 | 2019 

Search